La liste de Siobhan Vivian

Coucou,

Dernière lecture terminée, et surtout la premiere de ce mois-ci… Je galère à lire en ce moment mais fini le boulot et avec l’automne qui commence , je vais avoir du temps sous la couette avec une bonne tisane et de la lecture !

Il s’agit de La liste de Siobhan Vivian, publié chez Pocket jeunesse en juin 2018. Ça faisait longtemps qu’il était dans ma wish list et je l’ai trouvé pour moins de 2€ état neuf sur Vinted (on y trouve des petites pépites en matière de lecture dessus d’ailleurs !)

Le résumé

 » La liste nomme 8 filles chaque année Les 4 plus belles et les 4 plus laides du lycée Et si votre nom s’y trouvait ? Une tradition odieuse sévit au lycée de Mount Washington : tous les ans, une semaine avant le bal de début d’année, une liste est placardée dans les couloirs. Personne ne sait qui établit cette liste. Et personne n’a jamais réussi à empêcher qu’elle soit publiée. Invariablement, chaque année, la plus belle et la plus laide des troisièmes, des secondes, des premières et des terminales sont désignées. 8 filles en tout. 8 filles qui se retrouvent sous les projecteurs impitoyables du lycée. 8 filles qui vont voir leur vie brusquement changer… pour le meilleur ou pour le pire ? « 

Le roman est écrit à 8 voix, des petits chapitres qui s’enchaînent alternant chacune des 8 filles, dans leur quotidien, leur ressenti pendant une semaine, de la parution de la liste le lundi au bal de la rentrée qui à lieu le samedi suivant . Quelles soient dans les « belles » ou dans les « moches », cette liste change leur quotidien et les bouleverse. L’auteur à ainsi voulu aborder le thème du harcèlement scolaire, car il en est bel et bien question avec cette fameuse liste. En bien ou en mal, ces jeunes filles sont fichées pour l’année et les moindres de leurs faits et gestes sont scrutés et relevés.

Honnêtement, je me suis un peu perdu au début de l’histoire car avec juste les prénoms, je ne savais pas qui était qui donc pas super évident de se repérer dans l’histoire. Il n’y a pas de suspense particulier dans le récit. Malgré la liste, personne ne semble trop s’inquiéter, ça semble normal et banal. Pas de drame ni de vrai leçon de morale. C’est juste une semaine de vie de ces adolescentes. J’attendais plus de ce roman où le thème du harcèlement n’est pas assez bien traité et poussé pour qu’il puisse avoir un impact pour les jeunes lecteurs et lectrices.

Le livre « détend » et distrait, il se lit très facilement et rapidement mais le thème n’est pas abouti.

13/20

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s